Print this page

Discours inaugural du Président

,

 Discours prononcé à lʼoccasion de lʼinauguration du Boulodrome des Arbères, le 21 avril 2012, par M. Angelo Nigro président de Meyrin Pétanque, les Pointeurs Meyrinois.

Monsieur le Président du Grand Conseil, Monsieur le Député,
Madame la présidente du Conseil Municipal, Madame la Maire,

Messieurs les Conseillers Administratifs, Mesdames Messieurs,

En tant que président dʼun club utilisateur de cette nouvelle structure, permettez-moi de de vous adresser quelques mots concernant la Pétanque, lʼun des sports de Boules pratiqué aux Arbères.

En France méditerranéenne, au début du 20ème siècle, on jouait au «Jeu provençal», au moyen de boules en bois. Ces boules étaient garnies de clous destinés à en prolonger la durée de vie. Le joueur avait le droit de faire un pas ou deux pour lancer son objet fétiche.

En 1907, un joueur, M. Jules Hugues, ne pouvait plus jouer au jeu provençal, à cause de ses rhumatismes ; il sʼest alors mis à tracer un cercle au sol, à envoyer le but à 5-6 m, et là..., les « pieds tanqués », à lancer ses boules aussi près que possible du cochonnet. Ce fut la naissance de la pétanque. Le mot ne sera officialisé quʼen 1910, lors du premier concours officiel à La Ciotat. Pétanque nous vient des mots de l'occitan provençal « pied » et tanca « pieu », donnant en français méridional l'expression « jouer à pétanque » ou encore « pés tanqués », cʼest-à-dire avec les pieds joints et ancrés sur le sol.

De cette époque, il nous reste lʼune des règles fondamentales de la pétanque : Tout joueur doit garder les pieds au sol en jouant, quʼil tire ou quʼil pointe, jusquʼà ce que sa boule touche le sol !

La pratique de la pétanque est-elle un jeu ou un sport ? Des confrontations amicales à la plage jusquʼaux au concours internationaux de pétanque, il y a un monde de possibilités, le principal étant que chacun puisse y trouver son plaisir ou assouvir sa passion. La pétanque se joue en équipes de trois joueurs, les triplettes, chacun ayant deux boules à disposition ; en équipes de deux joueurs, les doublettes, chacun ayant trois boules ou encore, deux joueurs sont opposés lʼun à lʼautre, avec trois boules chacun, ce que lʼon nomme des têtes à têtes.

Cependant, pour aborder la pétanque dans dʼexcellentes conditions, que ce soit en simple joueur ou en international chevronné, il est nécessaire de disposer dʼinstallations adéquates. Cʼest ce que Feu Didier Schweizer, Conseiller Municipal et passionné président des Pointeurs Meyrinois a souhaité réaliser. Cʼest aussi ce quʼont bien compris les Autorités Meyrinoises qui ont offert à leur population les superbes installations que nous inaugurons aujourdʼhui. Que chaque contributeur à cette magnifique réalisation trouve ici notre reconnaissance.

Nous avons vu plus haut que M. Jules Hugues a tracé un cercle au sol en 1907 ! Ce cercle est maintenant codifié et ne doit pas dépasser 50 centimètres de diamètre. Il peut aussi être constitué dʼune couronne en plastique que lʼon déplace de mène en mène, la mène étant constituée par les lancers de tous les joueurs des deux équipes en confrontation. Chaque boule dʼune équipe qui est plus près du cochonnet que la plus proche des adversaires compte pour un point. La partie se gagne en 13 points.

Genève qui jouxte la France est de plus peu éloignée du berceau de la pétanque, ce qui a certainement privilégié son essor dans la région puis un peu partout en Suisse. Cʼest en 1950 que fut créé le premier club de pétanque à Genève ; la Genevoise, tel est son nom encore aujourdʼhui, a grandement contribué à lʼépanouissement de notre sport en ville puis dans le canton. Le premier championnat genevois de triplettes a été organisé par la Genevoise les huit et neuf novembre 1952. Bien que lʼAssociation suisse de pétanque ne soit fondée quʼen 1953, le titre de champion genevois de 1952 fait figure de premier titre officiel jamais disputé en Suisse.

A Meyrin, c'est en 1967 qu'un club a vu le jour, sous l'impulsion de quelques copains. Nous nous honorons de compter encore deux membres fondateurs des Pointeurs Meyrinois au sein du club : M. Marcel Abbé et M. Rodolphe Dahler. Nʼoublions pas non plus de saluer M.Marc Bernasconi, membre de la première heure. M. Jean Masson qui a rejoint le club en 1968 est notre président dʼHonneur, toujours très actif au comité.

Le club des Pointeurs Meyrinois a connu de nombreuses heures de gloire, au nombre desquelles on compte des titres de champions genevois comme de champions suisses ainsi que deux participations aux championnats d'Europe des clubs. Pour mémoire, la Suisse a été quatre fois Championne du Monde par équipes.

A nous, maintenant de perpétuer ces réussites ; les magnifiques installations que nous inaugurons aujourd'hui nous y invitent.

Mesdames et Messieurs, je vous remercie de votre attention.